Comment Dahari participe activement à la lutte contre le Covid-19

Comment Dahari participe activement à la lutte contre le Covid-19

Depuis début 2021, le Covid-19 s’est largement répandu aux Comores, d’abord à Mohéli avant d’atteindre Anjouan et Grande Comore. L’archipel avait connu un long répit jusqu’à la fin de l’année 2020, mais la situation devient urgente depuis quelques semaines. Dahari apporte sa contribution à la lutte contre le virus en collaborant depuis septembre 2020 avec la Direction Régionale de la Santé (DRS) d’Anjouan au financement de matériel et à la numérisation de la collecte des données de santé sur l’île, un projet financé par l’Ambassade britannique à Madagascar.

 

Avant notre intervention, des enquêteurs arpentaient toutes les villes et villages de l’île afin de traquer les symptômes et détecter les cas contacts ainsi que les déplacements des personnes soupçonnées d’être infectées, inscrivant leurs résultats sur papier. Un système qui engendre de nombreuses erreurs et de problèmes de lenteur dans l’analyse des données et leur centralisation, alors que la réactivité est vitale dans la maitrise du virus.  

Travaillant avec les médecins de la DRS, le Dr Amelaid Houmadi, docteur en écologie et responsable de suivi-évaluation chez Dahari, a développé un questionnaire sous forme d’application mobile (Kobo) qui permet aux personnes déployées de récolter des informations précises, mises à jour en direct sur la base de données centrale grâce à la connexion 4G. Les résultats sont ensuite visualisés sous forme de tableaux et de graphiques interactifs.

Les données sont désormais analysées instantanément alors qu’il fallait plusieurs jours pour obtenir des résultats des données collectés sur papier. Un suivi journalier des infections dans les postes de santés et les hôpitaux, encore plus utile en cette période de résurgence, est aussi assuré grâce à un deuxième questionnaire mobile.

Afin de mener à bien ce projet, Dahari a financé l’achat de 21 smartphones et d’un ordinateur portable qui permettent aujourd’hui aux agents de santé de remplir les questionnaires auprès de la population et de traiter les données récoltées. Les 21 techniciens utilisant les smartphones ont été formés par Amelaid à l’utilisation de l’application mobile Kobo afin de les mettre dans les meilleures conditions pour travailler efficacement sur le terrain, tout comme les deux gestionnaires en charge de compiler et traiter les données.

Comme lors du passage du cyclone Kenneth en 2019, Dahari a su exploiter son savoir-faire et sortir de son cœur de métier pour répondre aux urgences du pays. L’initiative, qui est en train de porter ses fruits pour le Covid-19, pourra être utilisée par la suite dans le cadre du suivi d’autres maladies plus courantes.