Politique de subvention

Nous tenons à maximiser l’apport des bénéficiaires afin d’assurer un engagement propre et d’assurer que les subventions que nous recevons de nos bailleurs sont bien investies. Cette aide peut constituer de l’apport en nature (main d’œuvre ou intrants) ou financier, en fonction des types d’appuis que l’ONG réalise. Afin d’assurer cette politique, nous faisons attention à évaluer un apport maximal des bénéficiaires, que nous pouvons demander avant chaque campagne. Les activités innovatrices sont généralement prises en charge majoritairement par l’ONG. Pour les autres activités, qui sont déjà plus connues et qui ont déjà fait leur preuves, nous demandons une participation des bénéficiaires allant de 50% à parfois jusqu’à 100%. L’idée étant de les rendre petit à petit autonomes, mais également de s’assurer leur sérieux tout le long de la production, de la récolte puis de la vente. Cette démarche est également importante pour pérenniser l’ONG et en donner une image “d’accompagnatrice” et non pas juste de “fournisseur”. Néanmoins, nous sommes conscients de la difficultés, pour certains paysans plus pauvres, d’avancer l’argent pour les semences. Nous réfléchissons actuellement sur une solution afin d’optimiser cette dernière limite.

Autres activités d’appui agricole