Un suivi écologique participatif pour mieux gérer la biodiversité

Plus de 70 personnes, dont 26 femmes et 23 enfants, ont pris part à la restitution des premiers travaux de suivi écologique participatif qui a lieu à Adda le 09 mai 2019. Les travaux de suivi se sont étalés sur 6 mois dont 9 jours de terrain. Ce sont 3 agriculteurs du village de Adda qui ont réalisé les travaux sous la supervision des techniciens en écologie de Dahari. Le but final est de responsabiliser les agriculteurs sur le suivi de leurs ressources naturelles et en même temps qu’ils en aient une meilleure compréhension. L’objectif est également que les communautés aient une meilleure vision des pressions subies par leurs ressources naturelles afin d’en mettre en place une meilleure gestion.

Les principales pressions observées par les agriculteurs sur les zones visitées lors des suivis, sont la coupe des grands arbres au profit de l’agriculture et l’utilisation des pesticides pour le maraichage.

Après la présentation, les participants ont confirmé l’exactitude des résultats, notamment la coupe illégale des arbres dans des zones sensibles. Ils ont exprimé leur préoccupation sur la problématique et sollicité l’implication totale des autorités locales et de Dahari pour la définition de solutions pérennes. Dahari accompagnera prochainement les démarches communautaires pour l’analyse et la mise en place des solutions envisagées.

Ces travaux de suivi écologique participatif continueront dans les autres villages autour de la forêt de Moya sous l’appui financier du Critical Ecosystem Partnership Fund, (CEPF).

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire