Grand Bazar Dahari : un soutien post-cyclone

Comme on pouvait s’y attendre, le passage du cyclone Kenneth les 23 et 24 avril 2019, a marqué les esprits des populations comoriennes par le niveau des dégâts causés, surtout dans l’agriculture. Malheureusement Il n’a pas épargné les producteurs et productrices suivis par Dahari dans ses villages d’intervention. Dès le lendemain, l’ONG a pris les choses en main en commençant par une évaluation rapide de la situation. Celle-ci a confirmé la situation désastreuse dans laquelle s’est retrouvée la population rurale surtout dans une dizaine de ses villages d’intervention. Une deuxième évaluation plus détaillée a été réalisée la semaine suivante et a permis à Dahari de réfléchir à la mise en place d’actions de soutien d’urgence auprès des producteurs agricoles touchés dans ces mêmes villages. C’est ainsi que Dahari a organisé un grand Bazar le 4 mai 2019, pour permettre aux producteurs et productrices de vendre rapidement certains produits agricoles encore récupérables.

Ce grand point de vente qui initialement devait être la 4ème édition de la foire agricole de Dahari, mais qui a finalement été réduit pour cause du cyclone Kenneth, a permis d’écouler 73 régimes de bananes, 3,1tonnes de manioc, 3 tonnes de patate douce, 1,2 tonnes de taro, 200 kg de pomme-de-terre et autres produits comme légumes, gingembre, œufs, etc. L’appel lancé par Dahari aux consommateurs et consommatrices de venir soutenir les producteurs et productrices a donc été entendu. Ils ont répondu massivement. Plus de 600 personnes ont fait le déplacement pour participer à ce point de vente exceptionnel et exprimer leur solidarité suite au passage du cyclone.

Tous les produits ont été vendus entre 9h30 à 14h30 soit 5 heures de temps. Un grand soulagement pour la soixantaine de producteurs et productrices qui a déjà pu amorcer les premières dépenses pour le mois de Ramadan. A en croire les acheteurs, ils ont été satisfaits de l’abondance des produits dont les prix étaient à la portée de tout le monde. A l’occasion, ils ont lancé un appel aux autorités de l’Etat afin de bien vouloir accompagner ces producteurs notamment en mettant en place des gardes champêtres et autres mesures de sécurité pour la protection et la valorisation de leurs produits notamment en diminuant l’importation des produits agricoles.

La situation semblait être bon enfant au moment de prendre les bus de retour aux villages et l’ensemble des producteurs et productrices semblait plutôt satisfait. Une opportunité pour Dahari de remercier les acheteurs venus nombreux mais également tous ses partenaires présents et surtout ses partenaires financiers notamment l’Union européenne et l’Ambassade de France en Union des Comores.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire