Nos partenaires financiers en visite sur le terrain

Jeudi 13 décembre, deux de nos partenaires financiers nous rendaient une visite à Anjouan, venus constater par eux-mêmes l’achèvement des actions réalisées grâce à leur soutien financier.

Le directeur de Dahari, Ibrahim Said, a accompagné Sidy Omady, consultant pour l’AMCC (Alliance mondiale contre le changement climatique, une initiative de l’Union européenne) sur le terrain. Sur le volet terrestre, le projet que ce partenaire a soutenu comportait la réalisation de deux périmètres irrigués, à Adda et Outsa, le réaménagement des trois périmètres déjà en place et le renforcement de leur gouvernance au travers de la formation des comités de gestion de l’eau. Sidy a tout d’abord visité à Adda l’un des deux périmètres irrigués réalisés cette année par nos équipes.

Les résultats ont largement dépassé les espérances. L’objectif fixé au départ était que « 350 agriculteurs de cinq villages diversifient leurs productions en participant au développement de zones agricoles résilientes au changement climatique ». Finalement, ce sont 574 producteurs de dix villages qui ont été soutenus. 430 parcelles bénéficient maintenant d’une irrigation, soit 2381 ares !

Sur le volet marin, nos partenaires se sont rendus à Vassy pour discuter avec les pêcheurs. Là, les actions conduites par notre équipe de gestion des ressources marines consistaient en de nombreuses études et formations pour réaliser les diagnostics initiaux. Ensuite l’objectif était de former des agents communautaires au suivi des pêches pour arriver de manière participative à la mise en place de deux actions-pilotes : une fermeture temporaire de la pêche à pied (avec l’association féminine Maecha Bora) et l’installation d’un dispositif de concentration de poissons (avec l’association principalement masculine, Malezi Mema).

Le représentant de l’AMCC a donné son ressenti à la suite de ces rencontres : « Les communautés ont l’air satisfaites des actions réalisées. Je me suis juste assuré que l’association des pêcheurs soutiendra celle des pêcheuses. »

L’équipe de WWF, composée de Fy Ratsimba et Martin Niry, responsables financiers, et Serge Solo, responsable de l’engagement social, a quant à elle passé deux jours au sein de l’ONG. D’abord pour éplucher les aspects administratifs et financiers, puis sur le terrain. Ce partenaire a également participé à la réalisation du programme marin. Il a permis le renforcement des capacités des deux associations de pêcheurs de Vassy, Dzindri et Salamani, les réunions de sensibilisation et de restitution des résultats, mais aussi le suivi des pêches et la réalisation des deux actions-pilote. D’autres actions complémentaires ont également soutenu les communautés comme le développement des activités agricoles des pêcheuses, afin d’offrir une alternative à la pêche, et la collaboration avec l’association Ascobef pour de la sensibilisation en terme de santé et de planning familial. Serge, en charge des questions sociales pour WWF Madagascar, a pu s’entretenir avec les femmes et les hommes pêcheurs en expliquant les objectifs de sa structure : « la collaboration entre les hommes et les femmes, la lutte contre la pauvreté, les droits de l’Homme, et les droits des communautés locales ». Les communautés se sont déjà projetées vers la suite en exprimant de nouveaux besoins. Dahari pourra cibler ces aspects suivant leur faisabilité et les opportunités futures.

Sur ce programme aussi les résultats ont dépassé les objectifs fixés ainsi : « 150 pêcheurs de trois villages (50 % de femmes), sont engagées dans des actions de gestion communautaire de résilience au changement climatique et de préservation des écosystèmes marins ». Au bout d’une année de travail au sein de trois villages, on a pu dénombrer 430 pêcheurs engagés dans les actions-pilotes mises en place, dont 80% de femmes !

Les deux équipes sont reparties satisfaites des visites des projets qu’elles ont soutenus et surtout de l’engagement des communautés dans les actions entreprises pour une gestion durable des ressources naturelles aux Comores.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire