Mieux gérer les Périmètres irrigués dans les espaces communautaires

Le professionnalisme constitue une des valeurs de l’ONG Dahari. Raison pour laquelle de nombreuses formations sont organisées au profit non seulement des techniciens des différents secteurs d’intervention, mais aussi et surtout de nos partenaires sur le terrain – vulgarisateurs agricoles, agriculteurs, pêcheurs, etc.

Afin d’améliorer l’accès à l’eau pour l’agriculture de 350 producteurs et productrices, Dahari a reçu le soutien du programme d’Appui à l’Union des Comores pour le renforcement de la résilience au changement climatique (AMCC). Une partie du projet consiste à construire deux nouveaux périmètres irrigués (PI) à Adda (Anteniju) et à Outsa (Kafeini) et à soutenir leur gestion durable en y intégrant également les comités des trois autres PI exploités par les producteurs et productrices de Ouzini (Havoudre), Adda (Amkambri) et Pomoni (Flacht). Les travaux de construction des deux nouveaux PI sont en cours et seront terminés dans quelques jours et leur inauguration aura lieu au plus tard début octobre. Désormais, les questions d’une bonne exploitation et gestion collectives font l’objet d’échanges entre les différents acteurs du projet. En effet, pour assurer une gestion durable des infrastructures des PI, une étude diagnostic a été diligentée pour consulter l’avis des producteurs et productrices. Elle a permis d’élaborer et de valider un plan de formation à deux niveaux dans la logique de l’approche du « faire faire ». Le premier niveau est organisé pour renforcer la capacité des vulgarisateurs et des membres des comités de gestion des PI et le deuxième niveau sera organisé au travers des formations CEP (Champ école paysan) des producteurs et productrices. Ces formations CEP seront conduites par les responsables des comités et les vulgarisateurs pour plus de proximité dans l’accompagnement de l’ensemble des exploitants des PI.

Les thématiques suivantes ont été retenues dans le plan de formation :

  • Formation sur l’agroécologie (lutte intégrée, rotation des cultures, compostage, intégration élevage agriculture)
  • Formation sur la DRS (défense et restauration des sols) et la fertilité des sols
  • Gestion de l’eau et limitation du gaspillage
  • Gestion du matériel et du patrimoine collectifs
  • Gestion financière

Ces thématiques ont été abordées avec les 10 vulgarisateurs et 24 membres des comités en trois sessions de formation à Pomoni du 29 au 30 juin (29 participants), à Adda le 14 juillet 2018 (33 leaders) et au CRDE de Ngandzalé du 28 au 29 juillet 2018 avec 34 participants.

Les sessions de formation ont été plus pratiques que théoriques, raison pour laquelle des visites d’échanges dans des parcelles des producteurs et dans les parcelles de démonstration ont été fréquentes.

A la fin de cette formation, les participants ont manifesté leur satisfaction quant au renforcement de leurs capacités en matière de gestion des périmètres irrigués, et surtout par rapport aux échanges entre eux. Les participants ont également sollicité la répétition des activités de ce genre afin que les producteurs puissent rehausser leurs connaissances et ainsi améliorer au fur et à mesure leurs ressources financières et économiques en produisant des produits agricoles agroécologiques, respectueux de l’environnement.

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire