Découvrir la paix d’Anjouan en 2015 avec l’ONG Dahari

Le plan stratégique 2015-2020 de Dahari, défini en décembre 2014 et actuellement en cours de finalisation, a mis en valeur les grandes orientations à moyen terme. Parmi ces orientations, il a été décidé de mettre l’accent sur l’éco-tourisme dès 2015. Anne-Gaëlle Borg, chargée de communication, nous explique la démarche de Dahari et présente le circuit de découverte d’Anjouan.

 

L’éco-tourisme c’est quoi?

Le tourisme représente pour les pays en voie de développement une opportunité pour l’économie nationale. Mais en général, l’argent généré par le tourisme est distribué entre les mêmes organismes privés.

En revanche, le tourisme vert ou écotourisme est une forme de voyage responsable qui génère de l’argent pour la protection de l’environnement et au bien-être des populations locales.

 

Pourquoi nous faisons de l’éco-tourisme?

A Dahari, notre mission est de façonner des paysages durables et productifs avec les communautés comoriennes. Ainsi, nous avons depuis sept ans une relation privilégiée avec les populations locales. Nous trouvons que l’éco-tourisme est un bon moyen d’augmenter les fonds générés pour les communautés comoriennes, pour les associations locales avec lesquelles nous collaborons, et pour les programmes de terrain de notre ONG.

Si avec cela, nous pouvons dynamiser Anjouan, créer des flux, et mettre en valeur notre pays,  c’est encore mieux.

 


chaines de montagne vers koweNotre circuit “découverte Anjouan” – une semaine

Anjouan est facilement accessible depuis Mayotte, la Grande Comore, Mohéli et Madagascar. Pourtant, peu de visiteurs s’aventurent jusqu’ici. Lancez-vous, et laissez-vous surprendre par la grandeur des paysages et l’authenticité des habitants.

Le circuit Découverte d’Anjouan est notre premier circuit. Ce tour de l’île d’une durée d’une semaine vous fera découvrir l’île d’Anjouan au travers ses paysages, sa biodiversité, sa culture et ses habitants.

A Anjouan, il n’y a aucun sentier de randonnée balisé. Heureusement, nos guides Amélaïd et Ishaka connaissent l’île comme leur poche. En tant que spécialistes de la biodiversité des Comores, ils guident les visiteurs dans la nature en accordant une grande importance à l’observation de la faune et la flore. Grâce à eux, les touristes peuvent s’aventurer dans la forêt de Moya jusqu’au point d’observation des chauves-souris Livingstone, randonner autour du Lac Dzialandzé au coeur du massif montagneux de l’île, ou faire la descente du village de Jimilimé jusqu’à Ouani.

L’histoire d’Anjouan est peu connue, mais elle a laissé quelques traces. Notre séjour permet de découvrir ces vestiges historiques, en collaboration avec un réseau de guides compétents et d’associations locales telles que les Jeunes du Patrimoine des Comores ou l’association UMAMA. Ces associations, en lesquelles nous avons entièrement confiance, apportent une expertise dans leur domaine. Par exemple, les Jeunes du Patrimoine des Comores  nous conduisent au cœur de la culture et du patrimoine d’Anjouan lors des visites guidées de la citadelle et de la médina de Mutsamudu.

SAM_2953Imaginez visiter un pays sans en rencontrer les habitants… Impossible ! Les anjouanais contribuent à rendre l’île d’Anjouan si particulière. C’est pourquoi tout au long du séjour, nous favorisons les rencontres entre visiteurs et communautés. Le partage des repas communautaires dans les villages est l’occasion de questionner les habitants sur leur vie quotidienne. Dans le village de pêcheurs de Bimbini, notre collaboration avec l’association Umama nous permet d’organiser des nuits en famille d’accueil, qui deviennent des moments d’échange privilégiés. Grâce à la confiance des anjouanais acquise depuis sept ans, nous sommes en mesure d’organiser cette intégration dans les communautés. C’est ce qui rend nos séjours uniques.

Ce circuit a été organisé plusieurs fois pour des groupes de l’association Les naturalistes de Mayotte. Leurs retours sont excellents. L’un d’eux nous a récemment confié : « Je n’ai jamais voyagé en groupe et en voyage organisé, je me suis décidé de partir avec Dahari parce que j’ai trouvé ce voyage intelligent. Effectivement, en plus d’être intelligent, ce voyage a été une expérience humaine »

 

IMG_2417_LDNos perspectives

2015 est notre troisième année dans le monde de l’éco-tourisme. A cette occasion, nous avons décidé d’accélérer  la cadence!

Nous avons accueilli un premier groupe de Mayotte en mars 2015. Les suivants sont prévus pour mai et juillet. Cette année nous espérons multiplier les séjours et accueillir des touristes venant d’autres horizons : des comoriens des autres îles, des résidents de Madagascar et de la Réunion… Nous sommes à la recherche de partenaires qui peuvent nous aider à faire connaitre les circuits dans ces zones. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à nous contacter.

A l’avenir nous souhaitons développer de nouveaux circuits. Un premier séjour spécial randonneurs devrait être organisé sur l’ile d’Anjouan en octobre 2015. Nous cherchons également à renforcer les capacités de notre équipe, notamment en langue anglaise afin de pouvoir accueillir des touristes internationaux. Aux Comores il est difficile de trouver un traducteur qui possède tout le savoir de nos guides concernant la faune et la flore. La formation de nos guides à la langue anglaise nous parait donc essentielle.

Enfin, nous cherchons à développer, en partenariat avec le ministère du tourisme, un réseau d’acteurs dynamiques pour accueillir des touristes sur toutes les îles dans une démarche responsable et solidaire.

 

Pour en savoir plus sur nos circuits ou notre démarche d’éco-tourisme, je vous invite à visiter les pages écotourisme de notre site web :

 // l’éco-tourisme par Dahari

// le circuit Découverte Anjouan

// galerie photos

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire