Dahari à l’horizon 2020 : atelier de réflexion sur le plan stratégique quinquennal

Du 30 Novembre au 2 décembre 2014, Dahari a organisé, à l’école de pêche de Mirontsy, un atelier de réflexion pour la rédaction du planning stratégique 2015-2020 de l’ONG. Il s’est clôturé le troisième jour, par une cérémonie organisée en présence des institutions étatiques et non-étatiques pour présenter les grandes lignes de ce plan d’action quinquennal.  Ces trois jours de travaux décisifs pour l’avenir de l’ONG ont été organisés grâce au soutien financier de notre partenaire WWF. Quatre  représentants de nos partenaires internationaux ont participé à l’atelier. Ils représentaient Durrell, WWF, le CIRAD et Blue Ventures. Ils se sont joints au groupe de réflexion constitué de l’équipe de Dahari et des membres de l’Assemblée Générale et du Conseil d’Administration.

 

 

L’atelier de planning stratégique : deux jours de travaux de réflexion en groupe

IMG_3864Les 30 Novembre et 1er Décembre, les participants ont été divisés en groupes de travail pour réfléchir à différentes façons d’améliorer l’impact de Dahari. Cinq grandes questions ont été posées :

  • comment améliorer nos interventions actuelles ?
  • quelles nouvelles activités intégrer dans les domaines actuels ?
  • dans quelle mesure élargir la zone d’intervention ?
  • quels nouveaux domaines d’activités développer ?
  • comment renforcer le fonctionnement de l’ONG ?

Les résultats de l’atelier de réflexion permettront de rédiger un plan stratégique pour la période 2015-2020, et un plan de renforcement des capacités pour l’équipe. Ces documents seront rédigés par l’équipe de l’ONG dans les prochaines semaines, puis seront révisés par le conseil d’administration, discutés avec les communautés, et finalement validés par l’Assemblée Générale.

 

 

La cérémonie de lancement du plan d’action 2015-2020

Le mardi 2 décembre 2014, une cérémonie a été organisée pour présenter les premiers résultats de l’atelier de réflexion sur le plan stratégique. Cet évènement s’est déroulé à l’Alliance Franco-Comorienne de Mutsamudu en présence des membres de la société civile et des représentants du Ministère de la Production et du Gouvernorat de l’île autonome d’Anjouan.

Nous avons ainsi accueilli Monsieur Ali Djoumoi, Conseiller auprès du Président pour le secteur agricole, Monsieur Mohamed Ali Houmadi, Directeur de Cabinet du Ministre  de la Production, de l’Environnement, de l’Energie, de l’Industrie et de l’Artisanat de l’Union des Comores, Monsieur Mohadji Asnaoui, Directeur Général de l’INRAPE (institut National de Recherche pour l’Agriculture, la Pêche et l’Environnement) , et Monsieur Houmadi Daoud, Commissaire en charge de la promotion de la Production, de l’Economie, des Investissement et du Développement territorial, Chargé de l’Eau, de l’Energie et De l’Environnement de l’île autonome d’Anjouan.

IMG_4093Le directeur technique Hugh Doulton a présenté les priorités  identifiées pour la période 2015-2020 :

  • En termes d’appui agricole, les interventions continueront d’être améliorées et des innovations seront identifiées avec l’appui du CIRAD.
  • Pour la gestion des ressources naturelles terrestres, Dahari soutiendra les leaders communautaires motivés par la protection des ressources en bois et en eau, et les aidera à protéger des petites zones forestières pour commencer.
  • Des questions de recherche écologique ont été identifiées pour étudier les espèces phares et faire un suivi de la forêt et du déboisement. Pour les premières initiatives de conservation, la Roussette de Livingstone sera priorisée.
  • Les activités commerciales seront renforcées pour générer des revenus pour les communautés et pour le fonctionnement de Dahari. On parle ici d’écotourisme, de consulting et d’importation de semences de qualité.
  • Des nouveaux domaines d’activités ont été identifiés : l’éducation, la gestion intégrée des ressources marines et côtières, et les activités de planning familial et de nutrition. Les premières activités de ces domaines seront menées à travers des partenaires locaux, avec le soutien des partenaires internationaux.
  • En termes de gouvernance et suivi-évaluation, le Conseil d’Administration et l’équipe de gestion seront coachés à travers des visites d’échange avec des ONG partenaires. Un plan de renforcement de capacités de toute l’équipe et des membres sera créé.

IMG_4073Dans son discours, Anllaouddine Abou, président du conseil d’administration de Dahari, a précisé que les actions de développement entreprises par Dahari doivent être exercées avec le soutien des institutions étatiques et non-étatiques : « Nous sollicitons le concours de toutes les institutions qui travaillent aux Comores et toutes les personnes ressources des domaines d’intervention de l’ONG Dahari pour la mise en œuvre du plan d’Action 2015 – 2020 de l’ONG. J’espère que les dirigeants de Dahari vont pouvoir renforcer les relations de partenariat et de collaboration  avec les autres acteurs qui interviennent aux Comores. »

 

 

Un bilan positif pour l’avenir de Dahari

Le bilan de ces trois jours est plus que satisfaisant : beaucoup de réflexions ont été menées, des idées innovantes ont été proposées, la société civile comorienne a été informée des décisions, et les partenaires internationaux ont exprimé leur satisfaction.

fidyFidy Ralison, coordinateur du programme marin pour WWF Madagascar, souligne qu’il est venu aux Comores avec un espoir. « Y’a-t-il un organisme aux Comores qui pourrait faire la différence et pourrait être inspirationnel ? C’est ce que Dahari représente pour moi. J’ai été touché par tout ce que vous avez pu entreprendre », nous a-t-il confié.

claudeDe son côté, Claude Vuillaume, chargé de coopération territoriale au CIRAD, loue les valeurs partagées par l’équipe Dahari : « Ma participation et celle du CIRAD, grâce à votre invitation, auprès des ONG internationales WWF, Durrell et Blue Ventures, m’a permis de découvrir une équipe d’une grande qualité tant humaine que scientifique et technique, avec une implication totale et une grande solidarité de l’ensemble du personnel. »

KittyQuant à Kitty Brayne, coordinatrice de l’ONG Blue Ventures à Madagascar, elle a la particularité d’être également une ancienne membre de l’équipe de Dahari. Elle raconte : « On a beaucoup travaillé pour la création de cette ONG. Je suis partie quand c’était toujours théorique. Aujourd’hui je reviens et il y a une identité très forte : vous partagez un esprit d’équipe et des valeurs. Après avoir travaillé dans deux organisations depuis mon départ, je tire toujours des leçons de vous. »

 

L’ONG tient à remercier tous les acteurs pour leur participation.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire