Le gouverneur Anissi Chamsidine en visite à Adda

L’ONG Dahari était honorée de recevoir le gouverneur de l’île autonome de Ndzouani, son excellence Anissi Chamsidine le mercredi 24 septembre 2014. Il était accompagné par des membres de l’exécutif de l’île autonome d’Anjouan : le commissaire chargé de l’environnement Daoud Houmadi, le commissaire chargé des collectivités territoriales Loukman Said El Hadi, la commissaire de la fonction publique El Warda Bint Issouf, le commissaire des finances Dhoihir Dhoulkamal. Le secrétaire général adjoint Housni Abdou Madi était également présent. Le gouverneur et sa délégation ont effectué une visite de terrain dans le village d’Adda.

Les directeurs de l’ONG Dahari, Ibrahim Saïd et Hugh Doulton, ont tout d’abord conduit le gouverneur sur le site du périmètre irrigué nouvellement construit. Il s’agit d’un captage d’eau qui alimente une citerne qui permettra à seize agriculteurs d’avoir accès à l’eau pour arroser leurs cultures. Les deux périmètres irrigués mis en place par Dahari en 2014 sont financés par le Programme Franco-Comorien de Codéveloppement avec un appui technique de l’Union du Comité d’Eau d’Anjouan (UCEA) et des œuvres villageoises.

le gouverneur et sa délégation observent le captage du périmètre irrigué construit par DahariSur place, le gouverneur s’est entretenu avec les membres du comité de gestion de l’eau. Il les a encouragés à réunir leurs forces pour continuer à travailler avec Dahari. De plus, il a affirmé le soutien des autorités pour Dahari et a reconnu l’importance du travail effectué par l’ONG, qui répond aux besoins des populations locales. Le gouverneur a eu l’honneur d’inaugurer un point d’accès d’eau provenant du périmètre irrigué, dans la parcelle d’un agriculteur appuyé par Dahari. Il a reconnu que l’eau doit être préservée à Anjouan, et que pour cela il fallait cesser la déforestation qui touche notre île. Il encourage même les populations à replanter des arbres sur l’ile.

Le gouverneur a continué sa visite au jardin scolaire pour constater le travail effectué par les élèves. Le jardin scolaire est une parcelle près de l’école primaire d’Adda destinée à apprendre aux élèves les bases de l’agriculture. Ce concept est un modèle de la Food and Agriculture Organisation. Dahari l’a repris dans trois de ses villages d’intervention dont Adda. Il est financé par l’Union Européenne. A Adda, les élèves et leurs enseignants ont planté des tomates, salades, choux et aubergines. Les bénéfices vont servir pour les dépenses de l’école. Dans son entretien avec la directrice de l’école primaire, son excellence Anissi Chamsidine n’a pas manqué à encourager une telle initiative.

ibrahim said, housni houmadi,anissi chamsidine, hugh doultonCette visite du gouverneur est la deuxième de l’exécutif de l’ile autonome de Ndzouani, après celle du commissaire en charge de  Production et de l’Environnement au mois de mai dernier. Ces visites de terrain vont permettre de renforcer la collaboration entre l’ONG Dahari et les autorités locales.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire