Recherche + suivi écologique (2008-2013)

Il y a eu peu de recherche écologique effectuée dans les Comores, il y a donc très peu d’informations sur lesquelles appuyer les actions de conservation dans cette région. La priorité écologique du projet ECDD tenait dans la collecte d’informations sur l’état des forêts et de la biodiversité endémique, et l’évaluation des menaces dans le but de soutenir les actions de conservation sur un modèle de gestion du paysage, de contrôler les changements d’état et de soutenir plus largement les actions pour la conservation aux Comores.

eco-Amelaid sur le terrain Suivi
Le projet a établi un réseau de sites d’échantillonnage permanents à travers trois îles où les données ont été collectées deux fois par an (à la saison sèche et à la saison humide) pour contrôler le couvert et la qualité de la forêt, les populations et répartitions des papillons, reptiles, oiseaux et espèces mammifères importantes. Le programme de suivi a visé à construire une représentation fiable de l’habitat et des habitudes de biodiversité à travers les îles, afin d’identifier les zones de priorité pour la conservation, et de contrôler l’impact des actions de conservation communautaires.

Disponible sur demande : Cartographie de la biodiversité terrestre des Comores (Cartes de répartition des oiseaux, papillons et reptiles endémiques pour Anjouan, Mohéli et Grande-Comore).

 

Télédétection
Une cartographie détaillée de la couverture du sol est un outil essentiel pour modeler la répartition des espèces et contrôler les changements du couvert forestier. En 2012, l’équipe du projet ECDD a achevé les premières cartes en haute résolution de la couverture du sol des trois îles des Comores grâce à des satellites spécialement commandés à cet effet. Ces cartes identifient les zones de forêt naturelle, les terres agricoles et les villages, et avec les résultats du suivi de la biodiversité, elles sont utilisées pour modeler la répartition des espèces endémiques et menacées afin de définir les zones de conservation les plus importantes. En donnant une estimation de l’étendue et des limites du couvert forestier restant, elles peuvent être utilisées pour contrôler les tendances de dégradation et déforestation, et seront mises à disposition des chercheurs et projets sous autorisation partagée.

Disponible sur demande : cartographie forestière des Comores (Cartes de couvertures des terres, de forêt naturelle et de forêt dégradée pour Anjouan, Mohéli et Grande-Comore)

 

eco - conservation 1Recherche sur les espèces prioritaires pour la conservation
En plus du suivi écologique, l’équipe conduit également des recherches plus détaillées sur les espèces menacées prioritaires.

En 2008 et 2010, le projet a mené une recherche sur le petit-duc d’Anjouan, en danger critique d’extinction afin de produire une estimation actualisée et un modèle de répartition pour l’espèce.

Une recherche pour évaluer la population de la roussette de Livingstone a été conduite pour les saisons sèches et humides de 2011-12.

Consulter l’article sur le petit-duc d’Anjouan, et l’ensemble des publications de Dahari