Appui aux cultures vivrières

La banane, le manioc, le taro et la patate douce sont les principales cultures vivrières à Anjouan.

Les cultures vivrières sont pratiquées dans notre zone d’intervention de façon très extensive : une grosse partie des producteurs les pratiquent dans les parcelles lointaines, souvent sur les pentes ou en forêt, la majorité des paysans plantant sans fertiliser le sol et utilisant généralement des variétés moins productives et plus sensibles aux maladies.

Pour cela nous avons ciblé, depuis 2012, l’intensification des cultures vivrières comme une activité phare de l’ONG.

Depuis 2012 Dahari a également importé des variétés améliorées de semences afin de les tester dans ses centres d’expérimentation. Les variétés qui ont montré les meilleurs résultats sont ensuite multipliées et proposées aux paysans.

Nous visons à la fois l’amélioration des revenus des populations, la sécurité alimentaire et la protection des ressources naturelles à travers l’intensification des cultures vivrières.

Autres activités d’appui agricole